Saint-Jean-de-Liversay, le 12 mars

SJdL

Réunion publique organisée le 12 mars à Saint-Jean-de-Liversay par l’équipe sans étiquette constituée de Jérémy Boisseau et Florence Guiberteau, avec pour remplaçants notre ami Michel Maitrehut et Nathalie Boutillier, qui se présente « Pour un canton dynamique » à Marans.
C’est avec beaucoup de pragmatisme que cette équipe a présenté les sujets dont elle entend se
préoccuper au sein du futur Conseil départemental :
L’action sociale portera sur l’enfance (le canton de Marans est le plus jeune du département) et le
maintien à domicile des personnes âgées en complément des EPAD existants.
Les infrastructures routières représentent 11 % des dépenses ; le fond de revitalisation des petites communes (moins de 5000 habitants) sera sollicité. Le contournement de Marans, le pont de Brault et le rond-point de Beaux-Vallons sont des aménagements importants dont la réalisation ne doit pas être subordonnée à celle de l’autoroute A831.
Les transports méritent d’être améliorés en direction du nord et de l’est et la halte SNCF restaurée à Marans.
Le haut débit conditionne l’attractivité du secteur.
L’accès local à la culture doit être développé et l’aspect pédagogique du pôle nature de Taugon maintenu. Le Marais poitevin est une richesse à mettre en valeur par la création de pistes cyclables, d’infrastructures sportives et par la mise aux normes des ports de plaisance ou professionnels.
Des progrès sont possibles en matière de gestion des déchets et de circuits courts (en accompagnement de la Chambre d’agriculture tout en restant vigilant à l’égard de la course au foncier).

Bernard Lachet

Vous aimerez aussi...