Quelques essentiels du Conseil National du Mouvement démocrate du 7 février 2015

Mettons nous d’accord sur l’essentiel, gardons l’esprit de combat pour faire avancer les idées.

Les Français, pour leur plus grande part, aspirent à une politique équilibrée. Même ceux à qui l’ont fait croire que l’affrontement et l’éclatement, la détestation et le rejet sont les seules solutions. Aujourd’hui cependant, il me semble qu’il ne s’agit pas d’abord de gagner : il s’agit en effet de l’intérêt général et des attentes des Français, d’un pays en réelle difficulté et peut-être, comme dans les communes et les agglos, de savoir réunir les meilleures équipes au service d’un projet concerté, cohérent, avec lucidité et humilité. Avec tous ceux parmi les gens engagés qui essayent de réaliser une part de cet équilibre possible et travaillent à le préparer, nous pouvons réussir une révolution, une transformation en profondeur sans affrontement et d’abord en ouvrant les vieux systèmes verrouillés, bloqués. Savoir travailler avec tous sur le meilleur projet. La Rochelle avait fait un petit pas dans ce sens – même si le vieux réflexe de l’esprit de système est toujours à l’affut. Il faut ré-ouvrir encore. Un seul parti ne peut pas tout. Laissons un peu tomber, si nous le pouvons, l’avidité du pouvoir et la toute puissance et travaillons ensemble. Mettons nous d’accord sur l’essentiel et sur les projets, mettons nos énergie à les réaliser sans pour cela renoncer aux combats des idées (nous avons déjà pas mal de travail à nous ajuster sur ce qu’est la laïcité aujourd’hui par exemple). C’est ce que les français attendent de leurs politiques, me semble t-il.

Lundi 9 Février 2015
Elisabeth Delorme

Vous aimerez aussi...