Michel Amblard

Bonjour à toutes et à tous, adhérents, militants, sympathisants, vous toutes et tous, ami(e)s qui avez maintenu et développé en Charente-Maritime la présence active du Mouvement démocrate.

Vous m’avez confié la responsabilité de la Présidence en mars 2013 et je vous dois là une grande fierté.
Dix-huit mois sont très courts pour mener une action dans la durée. Ainsi, je me présente de nouveau à vos suffrages.

Certains ne me connaissent pas très bien, je me prête donc à cet exercice toujours difficile : parler de soi.

J’ai 57 ans, j’aime me définir comme « paysan de nature, agriculteur de profession » à Bois (17), marié, deux enfants, une fille ingénieure récemment installée dans son métier et un fils en formation agricole, je suis conseiller municipal dans ma commune et responsable d’une l’Association locale.
Je n’ai pas fait de longues études, mon école a été celle de la réalité, de la terre qui ne ment pas et qui vous rend, parfois difficilement, parfois beaucoup, au fil de la rigueur ou de la clémence des temps mais toujours en proportion de l’amour et des soins que le paysan lui apporte.

Très tôt j’ai compris que seules l’entraide et la solidarité pouvaient pallier les mauvais coups, et j’ai milité activement. Élu Président de la FDSEA de la Charente-Maritime, j’ai défendu notre agriculture, celle des agriculteurs moyens, encouragé les jeunes à développer leur propre mouvement, résisté aux directives tendant à « globaliser » l’agriculture au profit des grands productivistes, à celles tendant à banaliser l’appellation Cognac en libéralisant les droits de plantation et ces luttes m’ont parfois coûté personnellement.

Mais il en est ainsi : tenir ses engagements est un devoir premier.

Le second devoir est à l’égard de nos jeunes, tous nos jeunes. Quel avenir ?
Je suis Vice-président de l’E.P.L.E.C.F.A. de Saintonge (Établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricole). Ce regroupement de cinq établissements – trois Lycées, deux Centres de Formation d’Apprentis et d’Adultes, trois exploitations – permettent la préparation aux CAP, Bac Pro, BTS, Licence Professionnelle. J’y apporte une attention particulière, et ils m’apprennent beaucoup, sur nos nouveaux modes de production, les nouvelles énergies, la gestion de l’eau, son partage et les nouveaux concepts de proximité…

La fonction de Vice-président de la Chambre d’Agriculture de la Charente-Maritime, plus particulièrement en charge du lien avec les territoires, m’amène à devoir gérer des conflits entre monde rural et villes, et j’ai toujours plaisir à rassembler et à trouver les chemins qui mènent à la coopération, à l’entente.
Ces responsabilités m’ont enseigné combien les hommes ont à gagner en s’écoutant, combien ils ont à apprendre des autres, et combien les projets partagés sont la démocratie vivante.

C’est ainsi que si vous me faites l’honneur de votre confiance, j’entends travailler pour notre Mouvement démocrate de la Charente-Maritime, avec son Conseil départemental, et, au-delà, avec chacune et chacun d’entre vous.

Bien fidèlement,

Michel AMBLARD,

Chevalier dans l’ordre du Mérite national.

Vous aimerez aussi...